Appartements
2 Avril 2019 à 21h20 - 20

Isolation thermique : quelles sont les obligations du copropriétaire ?

Lorsque les parties communes d’un immeuble de copropriété font l’objet de travaux, quels que soient leur nature, il appartient aux copropriétaires de répartir les charges y afférentes. En ce qui concerne l’isolation thermique en particulier, le copropriétaire est tenu de se conformer à certaines obligations.

Isolation thermique : obligatoire pour quelles parties de la copropriété ?

Tout d’abord, retenons qu’il existe deux types d’isolation thermique : celle qui se fait par l’intérieur, et celle par l’extérieur. Lorsqu’il s’agit d’une ITI (isolation par l’intérieur), ce sont les parties privatives qui seront isolées et non les parties communes. Par conséquent, les frais seront totalement pris en charge par le copropriétaire lui-même. Il s’agit par exemple de l’isolation des planchers, des murs de l’intérieur ou encore des fenêtres et des portes.

L’isolation par l’intérieur des parties communes telles que les escaliers et les couloirs est souvent recommandée bien que facultative dans la plupart des cas. Elle sera prise en charge par les copropriétaires. En revanche, lorsque l’isolation se fait par l’extérieur, c’est la façade dans son intégralité qui sera traitée : les charges seront prises en main par les copropriétaires. Il en est de même pour l’isolation de la toiture.

L’organisation d’une réunion en assemblée générale

Tout projet d’isolation thermique et autres importants travaux de rénovation doivent faire l’objet d’une réunion en assemblée générale. C’est lors de cette dernière que sont présentés les différents devis, depuis la réalisation d’un bilan énergétique jusqu’à l’exécution des travaux proprement dits. Les copropriétaires voteront pour le prestataire en charge des travaux. Dans certains cas, c’est le syndic qui se charge du choix du prestataire.

Rappelons que les devis peuvent varier considérablement d’un prestataire à l’autre en raison du coût des matériaux, de l’étendue de la surface à isoler, de l’expérience du prestataire. Les coûts sont généralement élevés. Heureusement, l’État propose des aides, à condition néanmoins que le prestataire soit certifié RGE. Les montant des aides reçues seront alors réparties entre les copropriétaires. En savoir plus avec harmonie.

Commentez.

Actus immo

  1. 15 Déc. 2018Profitez du marché immobilier sur la côte basque108
  2. 16 Oct. 2018La meilleure entreprise du bâtiment est Le Mas Toulousain244
  3. 3 Oct. 2018Découvrez les annonces d'immobilier Bayonne252
  4. 9 Sept. 2018Notre avis de professionnel sur Le Mas Toulousain305
  5. 21 Août 2018Les experts dans le domaine du bâtiment383
  6. 4 Juin 2018Venez découvrir notre agence sur Biarritz441
  7. 13 Fév. 2018Pourquoi investir en EHPAD à Nantes ?730
  8. 9 Fév. 2018Comment calculer son patrimoine net taxable ?1209
  9. 7 Fév. 2018Les meilleures SCPI de rendement en 20181258
  10. 7 Fév. 2018Comment anticiper les droits de succession en 2018 ?716
  11. 25 Janv. 2018Installez vous à la frontière Espagnole643
  12. 28 Oct. 2017Venez déposer vos bagages en Aquitaine789